TONY HAGE  

PHOTOGRAPHE



Extraits de l’exposition “Pris sur le vif”,

Maison Européenne de la Photographie à Paris.
Du 3 février au 27 mars 2016


Les années 80 ont marqués un réel tournant dans l’histoire de la Mode. Cette décennie a vu naître de jeunes créateurs, tel que Jean Paul Gaultier, qui ont révolutionné leur profession en défiant toutes les conventions. Les défilés qui jusqu'à présent étaient des événements privés, sont devenus alors de réel performances : la mise en scène, les éclairages, la musique et les chorégraphies étaient le résultat d’une production flamboyante. En 1983, le Metropolitan Museum of Art à New York, a exposé pour la première fois de son vivant le travail du créateur Yves Saint Laurent.

A ce moment là, Tony Hage était un jeune photographe enthousiaste, capable d’exploits acrobatiques pour prendre sur le vif des célébrités de la Mode et du Cinéma.  De nos jours, l’intense couverture médiatique – « iconification » - des célébrités a crée des barrières insurmontables pour les photographes indépendants. Ce qui est vrai pour la Mode l’est pour le Festival de Cannes. Par conséquent, en plus d’avoir une valeur documentaire, ces clichés témoignent d’une époque révolue dans l’histoire de la photographie de presse.

Cristianne Rodrigues 
Commissaire d’exposition


Extracts of the exhibition “On the spot”,

Maison Européenne de la Photographie at Paris.
From 3 february unti 27 march 2016
Pris sur le vif


The 80s marked a real turning point in the history of fashion. This decade saw the meteoric rise of young designers who, like Jean Paul Gaultier, were to revolutionize their profession, defying conventions. Fashion shows which had until then been private events became real performances; staging, lighting, music and choreography were all part of a flamboyant production. For the most seasoned, recognition came in 1983 when, for the first time, the Metropolitan Museum of Art in New York dedicated an exhibition to the work of a living designer: Yves Saint-Laurent.

At the time, Tony Hage was a young enthusiastic photographer, capable of real acrobatic feats in order to capture candid shots of fashion and film stars. Since then, however, the intense media coverage - even “iconification” – of show business celebrities has created insurmountable barriers for freelance photographers. What’s true of fashion week shows also applies to the Cannes Film Festival. So, in addition to their documentary value, these images testify to a time gone-by in the history of press photography.

Cristianne Rodrigues
Curator







by Minja El-hage - Cargo 2017 — Paris - Beirut